Tintamarre #7 : Alessandro Bosetti le 13 mars 2017 à la Cité de la Musique

C’est officiel, le printemps arrive, et avec lui, le nouveau Tintamarre. L’occasion pour nous de découvrir le travail d’Alessandro Bosetti, grâce à Maxime Barthélémy et à l’implication de sa classe de composition électroacoustique. Pour tous les détails pratiques concernant la soirée: comme d’habitude, rendez-vous sur le site de la Cité de la Musique.

©Kuntradio

Alessandro Bosetti est compositeur, musicien et artiste sonore. Son travail est basé sur la musicalité de la voix, du langage et des langues. Il explore la frontière entre le langage parlé et la musique.

Ses compositions abstraites mêlent « documents sonores et entretiens enregistrés, collages acoustiques et électro-acoustiques, stratégies relationnelles, pratiques instrumentales, explorations vocales et manipulations numériques ». (Source : éditions Les Presses du Réel)

 

Artiste radiophonique

©Palma Ars Acustica

Artiste radiophonique : c’est lui-même qui revendique ce terme.  Il est l’un des fondateurs d’Ars Acustica. Fondé en 1989, le groupe Union Européenne de Radiodiffusion Ars Acustica est un forum de discussion, de promotion et de production dévolu à l’art radiophonique et l’art sonore. Le groupe est constitué d’éditeurs et de producteurs radio travaillant au sein d’une radio publique membre de l’Union Européenne de Radiodiffusion. Ce travail a permis de développer des rencontres, des festivals et des événements radiophoniques internationaux tels que: « Radio Beyond » (London, 1992), « Ciudades Invisibles » (Madrid, 1992), « Wings of Sound » (Helsinki, 1993), « Horizontal Radio » (1995), « Rivers & Bridges » (1996),  ainsi que depuis 2005 l’EBU Art’s Birthday Party dans toute l’Europe.

Ici, un article  consacré à Celebration, performance live d’Alessandro Bosetti, pour la RTBF (Belgique) le 17 Janvier 2010.

En 2015, il remporte le prix Palma Ars Acustica pour  « The Notebooks ». On peut écouter son œuvre ici diffusée lors de l’émission « Les sons créatifs » sur Radio Grenouille, ou là sur Euphonia.  On peut même « entendre et voir » (mais c’est seulement un teaser !).

En 2014, il porte également le festival italien Radiofonica. A l’origine de ce festival, deux questions :

  • Pourquoi de nombreux artistes sonores italiens  vivent et travaillent-ils  à l’étranger ?
  • Pourquoi les rencontres et les échanges entre artistes sont-ils si rares en Italie ?

Radiofonica veut proposer à ces artistes le temps nécessaire à la rencontre et leur en fournir l’occasion. Durant l’après-midi, les invités présentent l’état de leur recherche au public. C’est la radio Papesse qui diffuse le Festival.

Du « cousu main »

©L’atelier d’Emilie

Avec Anne Laure Pigache, vocaliste et improvisatrice, Bosetti est aussi le créateur de « Handmade Radio, la Radio Cousue Main ». Une présentation du dispositif, sur le blog de Phonurgia Nova  :

« Imaginons que nous revenions aux premiers temps de la radio quand l’inscription sur bande, les effets sonores et le traitement du son n’existaient pas encore… Imaginons un temps où tout était en mono et où tous les acteurs, les bruiteurs, les artistes et les speakers étaient réunis devant un unique microphone pour diffuser leur production en temps réel… Imaginons que nous nous replongions dans ces temps de techniques initiales mais, cette fois-ci, en étant remplis des champs esthétiques que les nouvelles technologies numériques ont semés dans nos imaginaires… Imaginons une pièce sonore, une composition bruitiste, une pièce radiophonique, un documentaire sonore où tous les sons seraient uniquement produits par la voix humaine. »

L’initiative est née d’une proposition d’atelier-workshop lancée en 2012. C’est d’ailleurs cette année-là qu’Alessandro Bosetti a remporté le Prix de la Création Sonore organisé par Phonurgia Nova. L’expérience est  renouvelée l’été suivant à Arles à l’occasion d’un nouvel atelier pendant l’Université de la radio 2013. Le  principe (« le dogme ») est le suivant : un seul micro pour tous les protagonistes, le travail radio se fait en direct, sans montage ni effet, ni utilisation de l’ordinateur.

Le groupe a décidé de continuer sous forme d’une émission mensuelle de 30 minutes, enregistrée dans les conditions du direct, accueillie par Radio Campus Paris.

Un an plus tard,  l’émission est diffusée en  direct (conformément, donc, au dogme du groupe). Puis elle essaime : Radio cousue main à Bruxelles et une Radio cousue bouche sur Radio Campus Besançon.

On peut retrouver leur travail sur Syntone.

Inventeur

Inventeur, Bosetti l’est aussi. Il crée en 2008 le « Mask Mirror ». Il s’agit d’un « dispositif linguistique qui réorganise le langage à des fins musicales » (Arts sonores). Un clavier relié à un ordinateur génère des « blocs de sons » aléatoires allant de la syllabe au groupe de mots.

Mask Mirror répond à la place de Bosetti, mène les interviews, l’obligeant à traduite les phrases générées puisque la machine « parle » exclusivement en anglais. Même Thomas Baumgartner en perd son latin…

En bonus pour les curieux et les intéressés : le DVD « Autumnal Sisters – 7 Mask Mirror improvisations » édité aux Presses du Réel, est à la Médiathèque.

Voici ce qu’en dit son éditeur : « Automnal Sisters est la première production consacrée exclusivement aux expérimentations de Bosetti avec le Mask Mirror« . Bosetti apparaît soit seul, soit accompagné de l’écrivain Kim Taeyong ou du vidéaste Orolo.

  « À mi-chemin entre vidéos expérimentales, documents performatifs et poèmes visuels à forte charge sonore, les sept courts-métrages qui composent ce DVD sont le résultat de performances filmées à Séoul les 19 et 20 octobre 2013, auxquelles ont été ajoutées un certain nombre d’éléments visuels (…) »

Compositeur

On n’a pas résisté à l’envie de vous présenter quelques-unes de ses œuvres…

Renard (vinyle )

r-4225681-1360606390-2779-jpeg

Renard est un projet de musique de chambre, commande du FRAC Franche-Comté. « Les pièces réunies sur Renard ont été inspirées à Alessandro Bosetti par une vidéo vue au musée d’ethnologie du Quai Branly à Paris. [La vidéo]  montrait une femme africaine qui prédit l’avenir en jetant des poignées d’objets sur une table et en déchiffrant leur configuration, dans une suite inlassable de questions-réponses qu’elle s’adresse à elle-même. Fascinés (…), Bosetti et la designer Annette Stahmer décident de sélectionner leur propre ensemble d’objets. [Ils] mettent en place un code d’interprétation et enregistrent plusieurs séances de prédiction avec des participants invités.(…) »

Et à la Médiathèque vous trouverez…

African Feedback

 Un livre / disque documentant un projet musical de l’artiste, réalisé à partir d’enregistrements des réactions de villageois rencontrés au cours d’un voyage en Afrique à l’écoute de compositeurs expérimentaux occidentaux. Un questionnement du langage et de l’écoute comme objet culturel (source: Metamkine).

Plus de détails ici

 

 

 

Annunciations / Anderson, Fortner (1955 -)

« Un projet du poète écrivain Fortner Anderson, trois textes (basés sur des reports administratifs autour du changement climatique, de la prison de Guantanamo ou du guide de survie dans la navette Columbia !) enregistrés et donnés à neuf musiciens (Source: Metamkine).

 

 

 

Zwölfzungen

Douze langues dont le dogo, basque, urdu, mandarin, cherokee, japonais, zulu et une qu’il a inventée, avec chacune leur composition musicale. Rien à voir avec un documentaire, une véritable création poétique initialement réalisée pour la radio à Berlin en 2005, et retravaillée en multi-diffusion en 2007″  (Source : Metamkine). Attention : pièce rare, belle et fragile…l’édition est limitée à 500 exemplaires.

 

Fouillez dans notre catalogue, vous y trouverez bien d’autres trésors encore : coffret d’Alessandro Bosetti, livres sur l’art radiophonique…

C’est fini ? Mais  non…

 

On s’arrête là pour aujourd’hui. Fouiller le Net pour en savoir plus sur le travail d’Alessadro Bosetti c’est comme ouvrir la Boîte de Pandore. On se demande par quel côté la prendre…mais on est déçu de la refermer parce qu’on n’a jamais fini de l’explorer.

Titillés ? Frustrés ?

Si vous en voulez plus ouïr, n’hésitez pas!

Voici ce qu’on vous propose :

Ça y est,  grâce à nous, vous êtes presque incollables dur Alessandro Bosetti… presque, mais ce n’est sans doute pas fini. Venez donc le rencontrer lundi prochain !

Mise à jour :

Les 09 et 10 mars 2017,  l’Atelier-Studio d’Euphonia  invite Alessandro Bosetti pour son second workshop. Les participants seront invités à  concevoir  un programme original qui sera diffusé sur les ondes de Radio Grenouille et lors d’une restitution publique dans le cadre de Tintamarres, proposé par la Cité de la Musique de Marseille.

Créée en 1991, l’Association Euphonia est une structure de production, de création, de diffusion et de pratiques sonores, média et web. Implantée à la Friche Belle de Mai à Marseille, elle mène et accompagne, dans l’Atelier-­‐Studio Euphonia, de multiples actions. L’objectif des « émissions-ateliers » est d’utiliser le médium sonore et radiophonique comme outil de création et de transmission, en produisant de façon collective un programme radiophonique. Chaque workshop accueille 12 participants au maximum et se déroule sur 4 demi-journées.

Laisser un commentaire