Silence / Pause / Reprise : c’est la rentrée pour la classe de composition en musique électroacoustique

Partis par la porte dérobée de l’été nous voici de retour pour la rentrée des classes : on a poussé la porte du Studio pour assister au premier cours de l’année en classe de composition de musique électroacoustique…

On a suivi notre professeur Lucie Prod’homme et un groupe constitué d’une dizaine de nouveaux élèves qui s’engagent dans le cursus proposé à la Cité de la Musique de Marseille, à savoir : le cycle Eveil, le cycle 1 et le cycle 2 répartis sur une moyenne de 5 années de cours.

Chaque cycle est composé de plusieurs modules qui varient selon les niveaux :

–       théorie,

–       technique du son,

–       analyse et connaissance du répertoire,

–       techniques d’écritures,

–       musique mixte, composition acousmatique, musique d’application, improvisation…

Le cadre : le Studio d’électroacoustique de la Cité de la Musique.

Il met à disposition des élèves ordinateurs et logiciels, matériel d’écoute et d’enregistrement de haute qualité (les micros notamment), afin de mener à bien l’apprentissage et les expériences sonores en tout genre…

Headphone

Au programme pour cette première année d’éveil à la composition électroacoustique :

–       deux heures et demie de cours hebdomadaire

–       un cours mensuel d’histoire de la musique, partagé avec les élèves de niveaux supérieurs

–       un jeu de contrainte et liberté : 3 heures hebdomadaires de travail personnel en studio à la Cité pour chacun // le libre choix sur le matériel utilisé

–       la présence aux concerts trimestriels Foliephonies et Electrochocs, et la fréquentation fortement encouragée des concerts de musique contemporaine dans notre région.

L’objectif visé par l’enseignante : « En 1ère année s’effectue une série d’exercices de réalisation, organisés en progression et parcourant l’ensemble des techniques et musicalités « classiques » de la musique électroacoustique.

Sur le plan technique, il s’agit de maîtriser les procédés d’enregistrement, de montage, de mixage et de transformation.

Sur le plan musical, il s’agit de s’initier à la création de phénomènes sonores originaux et d’apprendre à les décrire.

On procède tout d’abord à des assemblages courts (figures morphologiques), puis s’élaborent progressivement des enchaînements musicaux. Et  pour cette première année, le matériau de départ sera constitué uniquement de prises de son. C’est-à-dire que l’on n’utilisera pas de sons de synthèse« .

On a quitté le cours pour laisser la classe travailler et entrer dans le vif du sujet, le temps d’entendre ce que notre enseignante avait choisi comme

première plage musicale

du premier cours

de première année :

Bernard Parmegiani : De Natura Sonorum / étude élastique

Tout un programme.

La Médiathèque vous a trouvé l’œuvre à voir ET à entendre !

C’est par ici : cliquez au centre de l’écran pour voir l’animation : http://www.sml-studio.com/images/projets/parmegianni/flash/elastique.html

Et si vous souhaitez nous contacter pour plus d’information sur les cours, les modalités d’inscription, c’est par ici : http://www.citemusique-marseille.com/

C’est fini ? que nenni : ça recommence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.