Capsule radio avec « Les études sonores » & concert avec « Emergence »

Nouvelle année, nouveaux projets, nouveau concert, nous nous réjouissons de vous annoncer deux rendez-vous avec notre classe de composition électroacoustique.

Mon premier est radiophonique et se nomme « Les Sons Créatifs »

Mis en place en septembre 2015 sur Radio Grenouille, ce rendez-vous ouvre « un espace large aux oreilles curieuses » . Rien d’étonnant pour la Grenouille (à Marseille c’est ainsi qu’on aime bien l’appeler) : depuis sa naissance en 1981 au cœur du Théâtre Toursky de Richard Martin jusqu’à la Friche Belle de Mai où elle a trouvé son nénuphar, « un espace large aux oreilles curieuses » ce pourrait être le manifeste lapidaire de cette radio associative.

Capsule

Au sein de la programmation Les sons créatifs (chaque dimanche soir de 20h00 à 22h00), Les Études Sonores (le 3ème dimanche du mois) constituent une sorte de capsule réalisée en coproduction avec la Cité de la Musique de Marseille de Marseille et l’Atelier-Studio Euphonia. La capsule en question rassemble autour de leurs pratiques sonores de jeunes compositeurs élèves en musique électroacoustique, mais aussi des plasticiens et autres expérimentateurs de sons inouïs . On leur donne la parole, on écoute leurs œuvres, ils commentent, ils jouent parfois à la petite fabrique de pièces électroacoustiques sur le modèle de l’Oulipo comme ici lors de l’émission du 2 janvier

On y parle aussi enseignement et pédagogie. Et si notre cursus vous tente, l’esprit et l’organisation des cours de composition électroacoustique à la Cité, c’est Maxime Barthélémy qui en parle le mieux puisqu’il est l’enseignant en charge de cette classe.

Voici quelques morceaux volés à l’émission du 8 novembre :

« On fait de la musique électroacoustique au pluriel (…) de l’expression sonore ou de la création sonore, mais dans un contexte musical. (…) Le plus jeune étudiant a 17 ans et le plus âgé aux alentours de 70. (…) C’est un échange collectif dont le professeur fait partie.

Un studio est réservé à la classe, studio où les étudiants peuvent venir travailler en dehors du temps de cours. (…) L’objectif étant qu’au fur et à mesure [des trois cycles d’étude] on aille et on tende vers une autonomie dans la réalisation d’un projet artistique personnel. En fait tout est basé là-dessus : on cherche à s’émanciper et à devenir autonome dans un projet, et on le fait donc en collectif. C’est à dire que d’une semaine sur l’autre, un étudiant / une étudiante met au centre de l’écoute et des attentions son projet, en parle, le présente, nous montre les coulisses de sa réflexion, de son intimité et du coup (…) on devient complice de l’avancée et de la réalisation musicale du projet ».

Vous entendrez par ailleurs Maxime parler de son propre travail de création, de son parcours, de ses projets. Le tout avec précision et simplicité et avec le sourire – le sourire étant très radiophonique, il s’entend.

Et comme la Grenouille est depuis longtemps sur la toile et qu’elle fait bien les choses, si vous n’êtes ni disponible ni disposé pour ce rendez-vous dominical, alors tout est là à votre convenance, tous les jours, toutes les nuits, tous les matins, grâce au podcast en ligne disponible ici : http://www.radiogrenouille.com/les-sons-creatifs/

Au passage, explorez donc le site internet de la Grenouille, véritable mine d’archives sonores et de dossiers : sur la Beat Generation, sur le rock ou les musiques du monde, sur le quartier marseillais de Noailles ou sur des quartiers plus lointains, vers Istanbul ou Liverpool. Tout un monde !

Mon second rendez-vous c’est sur scène en concert, et c’est « Emergence »

Parce que la radio c’est bien, mais le concert c’est très bien aussi.

Depuis 2013, le Gmem – Centre National de Création Musicale – travaille en étroite collaboration avec la Cité de la Musique de Marseille : les élèves des trois cycles du cours d’électroacoustique bénéficient d’un accueil et d’un accès facilités aux activités et aux studios du Gmem. Ce dernier se propose ainsi d’encourager « la professionnalisation de nouveaux compositeurs sur le territoire, en développant une offre d’accompagnement et de conseil, et en proposant un enjeu de diffusion motivant ».

De fait, notre classe de composition électroacoustique et celle de Pascal Gobin (Conservatoire de Marseille) sont notamment impliquées dans la programmation du Festival Reevox qui a lieu chaque année. Dans le cadre de l’édition 2016 du festival, un programme 100% création aura lieu le samedi 6 février à 18h00 à la Friche Belle de Mai (au Studio) :

« Émergence donne à entendre de nouvelles écritures électroacoustiques et permet d’élargir l’horizon sonore des musiques de demain. »

Ce soir-là, on entendra les pièces de Raphaëlle Dupire-Loubaton, Bertrand Wolff, Samuel Bester, Jean-Henry Ferrasse et Philippe Bonnet. Tous donc sont issus des deux classes de composition électroacoustique marseillaises.

Le détail du programme est ici et les infos pratiques sont là : Festival Reevox.

L’entrée est libre et gratuite, et vous pouvez compter sur une heure de découverte sonore. De quoi nourrir, élargir, enrichir encore nos oreilles curieuses…

 

 

Laisser un commentaire